A l'intention des nouveaux arrivants sur le blog

Avertissement :

Ce blog, n’a aucune intention d’inciter les assujettis à refuser de se conformer aux prescriptions de la législation de la sécurité sociale, notamment de s'affilier à un organisme de sécurité sociale ou de payer les cotisations et contributions dues. Bien au contraire, ce blog réaffirme l’obligation de s’affilier à UN organisme de sécurité sociale, pour l’assurance maladie et l’assurance retraite, dans le respect des directives européennes et de leur transposition dans le droit français.

---

Face à l'afflux de demandes d'information je vous prie de bien vouloir consulter les différents sites d'informations listés à droite "pour en savoir plus" et en particulier les vidéos qui répondent aux questions les plus courantes.

Vous pouvez commencer par prendre des informations sur le mouvement des libérés et ensuite poser vos questions soit dans le groupe Facebook des libérés de la sécu ou dans le forum des libérés

Bien évidemment je vous invite à lire mon livre "Je quitte la Sécu" qui répond à nombres de questions juridiques, économiques et pratiques.

En dernier recours laissez moi un message par le formulaire contact.

vendredi 13 janvier 2017

Un juge du TASS menace un défenseur de lui « régler son compte »

Communiqué du MLPS du 13 janvier 2017

Un juge du TASS menace un défenseur de lui « régler son compte »

Des évènements d’une extrême gravité se sont déroulés à l’audience du 12 janvier 2017 du tribunal des affaires de sécurité sociale (TASS) de Grenoble.

Trois Libérés comparaissaient face au RSI, assistés par le président du Syndicat des Travailleurs Assurés Librement en Europe pour leur Sécurité Sociale (TALESS), M. Hakim Razouane.

Alors que M. Razouane demandait que le RSI produise son arrêté de création afin que soit vérifiée sa qualité à agir, l’un des juges assesseurs l’a interpellé en déclarant qu’il « remettait en cause la République ». M. Razouane l’ayant prié de décliner son identité, comme il en avait parfaitement le droit, le juge assesseur lui a lancé : « Si vous jouez sur ce terrain-là, je vais vous régler votre compte ! »

M. Razouane lui ayant demandé : « C’est une menace que vous me faites ? », le juge assesseur a levé son 1mètre 90 et ses 90 kilos de son fauteuil, a retiré sa veste, est descendu de la tribune, en a fait le tour, a approché son doigt à moins de 2 centimètres du visage du syndicaliste et s’est écrié : « Toi, je vais m’occuper de toi, je vais te régler ton compte. » Comme M. Razouane ne se laissait pas impressionner, le juge assesseur a déclaré qu’il demandait une suspension de séance et a quitté le prétoire, suivi de la présidente du tribunal et de l’autre assesseur.

A la reprise de l’audience, comme M. Razouane entendait poursuivre sa plaidoirie, la présidente a appelé les forces de police qui ont obligé le syndicaliste à quitter le prétoire.

Pas moins de 13 personnes venues soutenir les Libérés qui comparaissaient ont été témoins de cette incroyable scène.

Face à ces évènements inouïs et d’une extrême gravité, le MLPS exige du ministre de la justice la dissolution immédiate des TASS (que la loi du 18 novembre 2016 de modernisation de la justice du XXIe siècle a au demeurant supprimés, mais qui continuent à siéger).

Le MLPS appelle toutes les organisations attachées à la liberté et à l’Etat de droit à manifester leur indignation et leur soutien à M. Hakim Razouane et au Mouvement des Libérés.


Source http://les-liberes.fr/un-juge-du-tass-menace-un-defenseur-de-lui-regler-son-compte/

1 commentaire:

  1. Ce fait illustre très bien la situation en France.

    Il existe une quantité pléthorique de planqués, minables et autres bon à rien qui sont amplement plus responsables de la crise que les immigrés bien souvent désignés comme boucs émissaires.

    Cet individu en est le parfait exemple: Ses petits privilèges sont remis en cause alors on fait sa petite colère.

    Ce qui est incroyable c'est que ces "tribunaux" siègent encore alors qu'ils n'ont plus de base légale.

    Ils ont perdu la bataille et ils le savent.

    Sans les cotisants, ces gens la ne sont rien.

    Ils sont trop stupide pour entreprendre quelque chose, alors que vont ils devenir lorsque la dissolution des TASS sera effective ?

    Ce n'est pas la République que Monsieur Razouane mets en péril, c'est plus grave: les petits intérêts de cette bande corrompue aux ordres des assureurs qui enregistrent des bénéfices sur le rsi alors que le système est déficitaire.

    En effets, qui va employer un ex rsi ou urssaf en France ?
    Qui va rester lorsqu'il sera détruit ?

    Tous ces gens là vont gouter au caniveau et cela sera juste.

    Ils spolient les gens qui en ont réellement besoin car lorsque l'on est pressurisé comme cela on perd toute envie d'être solidaire et cela est bien dommage.

    J'envoie tout mon soutien à Monsieur Razouane et l'invite à ne pas oublier de contacter SOS racisme car il va être compliqué de démontrer que ce n'est pas du racisme justement.

    Ce genre d'individu n'ont leur place ni dans un Tribunal ni en France, nous n'avons pas besoin d'eux, la réciproque n'est pas vrai en revanche.













    RépondreSupprimer