A l'intention des nouveaux arrivants sur le blog

Avertissement :

Ce blog, n’a aucune intention d’inciter les assujettis à refuser de se conformer aux prescriptions de la législation de la sécurité sociale, notamment de s'affilier à un organisme de sécurité sociale ou de payer les cotisations et contributions dues. Bien au contraire, ce blog réaffirme l’obligation de s’affilier à UN organisme de sécurité sociale, pour l’assurance maladie et l’assurance retraite, dans le respect des directives européennes et de leur transposition dans le droit français.

---

Face à l'afflux de demandes d'information je vous prie de bien vouloir consulter les différents sites d'informations listés à droite "pour en savoir plus" et en particulier les vidéos qui répondent aux questions les plus courantes.

Vous pouvez commencer par prendre des informations sur le mouvement des libérés et ensuite poser vos questions soit dans le groupe Facebook des libérés de la sécu ou dans le forum des libérés

Bien évidemment je vous invite à lire mon livre "Je quitte la Sécu" qui répond à nombres de questions juridiques, économiques et pratiques.

En dernier recours laissez moi un message par le formulaire contact.

mercredi 30 janvier 2013

Préparation de la coupure financière avec la sécu et les urssaf

En attendant de recevoir par courrier mon certificat d'adhésion à ma nouvelle assurance maladie je prépare le terrain pour la coupure financière avec la sécu et les urssaf à savoir l'annulation des prélèvements obligatoires que ces 2 rapaces organismes ont sur mon compte pro.

Cela évitera que la sécu continue à me prélever alors que je ne seraits plus assujetti, mais les connaissant ça va pas se faire sans mal et quelques courriers de relances et autres injonctions le temps qu'ils comprennent que je me justifient de mon bon droit.
Je suis affilié à la RAM/RSI : leur slogan 'choisir la sérénité" est assez croquignolet quand on sait que c'est l'organisme qui a le monopole pour l'assurance maladie des indépendants ! Où est le choix je vous le demande...

Je fais ma demande par envoi de message car il n'y a pas de choix (non plus)  prévu pour les demandes d'arret de prélèvements. Je vous rassure il y en a une pour les mises en place de prélèvements, ils sont pas fous. 4 jours plus tard je note en allant sur le site "Demande transférée au service concerné. Délai prolongé de 72h. "
C'est pas gagné.


Pour les URSSAF je paierai chaque mois par chèque ma dîme en ôtant la part de CSG/CRDS prévue.
Chez eux la demande d'arrêt de prélèvement automatique se fait en ligne. C'est déjà ça mais attendons l'accusé de réception...

Enfin, pour les enfants : petite demande à la sécu pour le rattachement des enfants sur le numéro de sécu de mon épouse et pas la mienne. Là aussi il y a un choix sur le site web pour ce cas de figure.
Mise à jour  : Quelques jours plus tard la sécu nous préviens que la mise à jour de la carte vitale de mon épouse n'est peu ete pas possible. Il faudra la renvoyer et ils nos en enverront une nouvelle. Pourant il y a une puce sur ces cartes, si ça permet pas de mettre à jour les bénéficiaires on se demande vraiment...

mardi 22 janvier 2013

Processus d'adhésion à une assurance maladie privée

Faute de choix (cf post précédent) j'ai rempli une demande de devis en ligne chez AMARIZ.
Quelques heures plus tard je recevais les conditions générales en PDF et une confirmation du tarif et des options (équivalement mutuelle santé) possible.

Je reste sur la Garantie Or Premier Euro qui prend en charge comme la sécu, condition nécessaire pour justifier ensuite à la sécu de pouvoir sortir du monopole.

Je donne mon OK par retour de mail et je reçois une copie de ma demande d'adhésion à imprimer et à renvoyer signer par la poste en Angleterre (bon ça va me couter un peu en timbre cette histoire mais vu l'économie j'ai de la marge ;-)

Je fixe la date de prise d'effet au 1er mars afin d'avoir le temps de gérer la coupure avec la sécu et l' urssaf.

Quelques jours plus tard je reçois un mail de confirmation de mon adhésion m'annonçant que mon certificat d'adhésion va suivre.

Ce certificat est le sésame à produire auprès de la sécu et des urssaf pour justifier de ne plus avoir à payer d'un coté la cotisation maladie, de l'autre  la CSG/CRDS.






Le début de la fin

En cherchant "quitter la sécu" sur Google je tombe immédiatement sur le site quitter_la_secu et quelques clics plus loin sur libreassurancemaladie.com qui nous apprend que grâce à l' Union Européeen la sécurité sociale n'a plus le monopole en France et que je suis donc libre de souscrire à une assurance maladie privée, du moment qu'elle couvre a minima ce que couvre la sécu.

1) Est-ce intéressant financièrement ?

En sortant de la sécu on ne paye plus la cotisation maladie (6,5% des revenus déclarés) ni, et c'est toute la beauté de la chose, la CSG (7,5%) et la CRDS (0,5%), soit un total d'environ 16.000€ dans mon cas.

De l'autre il faut souscrire à une assurance privée, type www.amariz.fr , société anglaise qui a une offre sur mesure pour les français rebelles, avec un contrat "assurance premier euro or" qui couvre exactement ce que couvre la sécu, ni plus ni moins.
Le prix ? Pour une personne seule comme dans mon cas, tenez vous bien : 352€ par mois soit 4.224€ par an.

Soit un gain de 11.776€ par an ! La messe est dite.

PS : comme mon épouse cotise de son coté à la sécu en tant que salariée elle reste couverte par la sécu ainsi que les enfants rattachés. Elle garde aussi sa mutuelle.

2) Est ce risqué ?

Je suis couvert de la même manière et remboursé sur les mêmes bases. Si je veux plus je prends une assurance complémentaire, comme on est quasi obligé de la faire pour la sécu avec une  mutuelle.

Bon il y a une limite de prise en charge à 450.000€ par an mais je suis en bonne santé et je fais attention à la conserver car en tant que profession libéral je n'ai pas d'indemnité journalière en cas de maladie comme les salariés. En cas de grippe ou autre hospitalisation plus importante c'est zéro de chez zéro. Autant vous dire je n'ai pas  un seul jour de maladie depuis  longtemps et que je fais très attention à éviter les problèmes (sports et activités à risques, hygiène de vie, etc...).
A ce sujet j'ai souscris depuis que je ne suis plus salarié une assurance spécifique pour les professions libérales et indépendants qui m'octroit des indemnités journalières en cas de maladie. Il y a 30 jours de franchise (ça laisse le temps de guérir !), c'est pas donné mais faut pas jouer mais c'est le prix de la tranquilité d'esprit.

Enfin, dans le pire des cas, la sécu est obligé de me reprendre si je recotise chez eux ou même sans emploi en me rattachant à mon épouse qui cotise déjà. D'ailleurs la sécu prend même ceux qui cotisent pas  ou même ceux qui sont étranger en situation irrégulière. C'est dire !

Bref : moyennant une assurance française clasique pour les indemnités journalières maladie et autre assurance invalidité/déces, plus éventuellement la complémentaire d'AMARIZ qui coute le même prix qu'une mutuelle en France, pas de risque particulier.

Allez c'est parti je renvoie mon dossier d'inscription à AMARIZ !

PS : je précise que je en fais pas de publicité pour AMARIZ mais que c'est la seule société d'assurance maladie européenne que j'ai trouvée et qui prenne en charge spécifiquement les français.


lundi 21 janvier 2013

C'est décidé, je sors de la sécu !

Je suis un consultant exerçant en profession libérale depuis 2005.

Je dois bien faire mon métier car mon chiffre d'affaires augmente et mes cotisations sociales (sécurité sociales, urssaf, csg/crds, retraite) augmentent aussi proportionellement.

Contraire au régime salarié qui ont une cotisation sécu plafonné, les libéraux et autres indépendants ont l'honneur de cotiser au pro rata de leur chiffre. Sans limite !
Nous ne sommes pas mieux remboursé pour autant. Pire, il faut qu'on se paye une mutuelle complémentaire nous même.

Les récentes augmentations de taux sur ces charges sociales votées en 2012 et applicables au 1er janvier 2013 ont fait déborder le vase du supportable.

J'ai donc décider de quitter la sécu et de relater ici mon aventure.